,

Graphistes… En piste !!

Intuitif ?

Pédagogique ?

Attractif ?

 

Comment apporter à un contenu magique et pédagogique les éléments et l’habillage qui le rendront attirant et intéressant pour tous les élèves et tous les apprentis-magiciens ?

Dans ce type de démarche, l’idée, bien que maîtresse, est insuffisante. Elle doit être soutenue, renforcée et embellie grâce au talent d’illustratrices et d’illustrateurs dévoué(e)s.Au-delà de leurs compétences réelles et de leurs expériences, ces collaborateurs précieux sont aussi une force de proposition créative et leurs initiatives sont souvent couronnées de succès.

Havréole correspond totalement à ce profil. Ayant fait ses armes dans le jeu vidéo et dans les arts appliqués, c’est aujourd’hui en free-lance que tout son potentiel et son talent se révèlent.

Travaillant de manière totalement autonome, c’est un atout précieux et une vraie plus-value pour quiconque souhaite mettre son projet en valeur.

En effet, les univers proposés sont toujours soignés, détaillés, avec un sens délicat de l’esthétique, une identité forte, et dans le respect des concepts donnés au départ. Havréole propose ses services sur des sites dédiés où des personnes offrent leurs compétences et leurs savoir-faire.

 

L’association « les passes-passent » a eu la chance de croiser la route d’Havréole quand elle cherchait à faire réaliser des illustrations et des éléments graphiques pour ses projets éducatifs et magiques. Ces projets, difficiles à appréhender en termes de contenu et de mises en forme, ont trouvé leur concrétisation à travers son regard et ses mains expertes.

Enthousiasmé par cette nouvelle rencontre, l’association a l’intention de solliciter encore Havréole pour de nouveaux projets, notamment ceux qui mêleront contenus scolaires et leurs applications magiques pour le plaisir et l’épanouissement de tous.

,

Un pas de plus vers l’inclusion…

Dans le cadre de sa démarche orientée vers le soutien scolaire et la magie à l’école, l’association « les passes-passent » a eu la chance de pouvoir intervenir au sein d’une classe Ulis primaire dans une école du Tarn. Les élèves de ces classes dédiées ont tous différents troubles de l’apprentissage qui freinent considérablement leur capacité à assimiler des connaissances scolaires et à les solliciter lorsqu’ un problème de la vie quotidienne se présente à eux. Les équipes éducatives dévouées sont donc dans la recherche perpétuelle de nouveaux contenus ou instruments pédagogiques pour mettre ces élèves sur la voie de l’autonomie.

 

Soucieuse de favoriser la transmission des contenus scolaires et de faciliter leur maîtrise,l’association a développé, en étroite collaboration avec l’équipe éducative, des outils complémentaires spécifiques pour ces séances. Les élèves ont donc expérimenté et pu exécuter eux-même des tours de magie sollicitant leurs compétences en calcul mental, en observation et en motricité fine. Le propos étant toujours de tendre à offrir une alternative ludique et adaptée à chaque situation, chaque classe voire chaque élève.

De l’avis de tous, ces séances ont eu un effet très positif sur les enfants présents tant sur le plan scolaire que personnel. Au-delà de l’aide substantielle apportée sur le plan purement scolaire, la fierté et le plaisir lisibles sur les visages à la fin des séances étaient les témoignages du gain de confiance en soi et de motivation que les tours de magie ont procuré.

 

L’association espère vivement qu’elle aura encore beaucoup l’occasion d’intervenir auprès de classes dans les écoles, qu’il s’agisse d’enseignement ordinaire ou spécifique pour porter haut ses valeurs de partage et de dévouement au profit des élèves avec le concours indispensable des équipes pédagogiques.

 

 

 

,

De nouveaux jeux de logique en ligne… Et de nouvelles rencontres

Toujours en quête d’itinéraires nouveaux au bénéfice de ses élèves apprentis-magiciens,

l’association les « passes-passent » a développé une formule inédite autour des énigmes et des jeux pédagogiques.

Elle est constituée de plusieurs applications accessibles depuis un ordinateur ou une tablette qui ont pour vocation d’enseigner ou de conforter certaines compétences mathématiques et ou de mécanismes logiques et est accessible par tous de manière totalement gratuite.

 

Ainsi, les futurs joueurs pourront éveiller leur curiosité et développer leur esprit de découverte, leur sens de la déduction et peut-être prendre gout aux énigmes, sésames de la pensée magique. L’aspect ludique est bien sûr la clé de voûte qui a conduit la réalisation du projet.

 

Avec un plaisir toujours aussi vivace, ce nouveau chantier a de nouveau été l’occasion pour l’association d’inaugurer un nouveau partenariat.

 

Dans sa recherche d’un informaticien pour effectuer la programmation de ces mini-jeux, elle a fait la connaissance de Michal Ivaska, jeune programmateur en free-lance et ancien professeur de mathématiques en collège. Il est aussi polyglotte et parcours régulièrement la planète à la recherche d’expériences nouvelles.

Son sérieux et sa motivation ont rendu cette collaboration sereine et fructueuse. Excellent conseiller, il a été une force de proposition très appréciée et un partenaire de confiance démontrant autant sa motivation que son expérience.

 

Ce nouveau projet, qui mêle créativité et exigences pédagogiques, a encore de beaux moments devant lui, et viendra très certainement renforcer l’esprit de complicité et de partage entre l’association et Michal Ivaska.

Si le profil vous intéresse, n’hésitez pas à consulter son site internet www.ivaska.fr

,

Magie & Electronique : les passionnés s’entraident…

Toujours animé par le désir d’offrir aux enfants des contenus diversifiés qui couvre le plus large éventail possible de disciplines scientifiques et artistiques, l’association s’est retrouvée confrontée à ses limites techniques tant les connaissances à mettre en œuvre demandent du temps à être assimilées. Bien que légitimes, ces limites sont un frein dans la démarche d’ épanouissement des enfants qui font le cœur du projet de l’ association «Les Passes-Passent ».

Internet offre beaucoup de sites internet sous forme de plates-formes collaboratives où des personnes offrent du temps et leurs compétences techniques particulières aux profits des particuliers et des associations.

Florian Rousseau est un ingénieur en électronique qui propose ses services sur des sites de partage et d’échanges de services. Au-delà de sa démarche, il propose un regard différent sur l’électronique en recyclant les composants qu’il récupère lui-même sur des appareils défectueux, leur offrant ainsi une nouvelle vie.

Séduit par la démarche et soucieuse de créer des objets magiques sollicitant des connaissances en électronique, l’Association « Les Passes-Passent » a choisi de faire appel à ce talentueux spécialiste qui a accepté immédiatement de nous venir en aide.

Les objets pour lesquels il a apporté son expertise et sa dextérité et les précieux conseils qu’il a offerts ont ravi tous les apprentis-magiciens et ont aidé l’association « Les Passes-Passent » à mettre dans les mains des enfants des éléments tangibles du progrès scientifique et des bienfaits du développement durable.

Ce nouveau partenariat a permis à Florian de découvrir son métier sous un jour nouveau et inattendu en mettant en lumière les aspects magiques et pédagogiques de son métier et en lui montrant l’itinéraire vers de nouvelles perspectives.

De ses échanges nouveaux et de ses motivations partagées devraient naître de beaux projets à venir, mêlant électronique et magie, et conduits par la générosité et la bienveillance de Florian au profit de l’épanouissement des enfants.

Merci Florian Rousseau pour votre aide précieuse et à bientôt pour de nouvelles aventures magiques…

De la magie pour les aînés…

Comme chaque année, la MJC de Saint-Sulpice-la-pointe organise un repas-spectacle au profit du club des aînés de sa commune mêlant danse, chants et surprises en tout genre. Ce rendez-vous incontournable remporte un franc succès chaque année.
Pour la première fois dans ce contexte, ce samedi 1er décembre a été l’occasion pour les élèves de l’atelier-magie de la Mjc de Saint-Sulpice de démontrer leurs talents de magiciens en effectuant des tours de close-up de table en table.
Leurs prestations ont toujours été très bien accueillies et vivement applaudies. Les convives ont été surpris par la jeunesse des artistes qui se sont présentés à eux et ont été séduits par leur maîtrise naissante, leur bagout, et l’originalité de leurs tours.
Le repas s’est poursuivi avec des prestations tout en douceur et en bonne humeur des classes de danse et de chants de la MJC de Saint-Sulpice qui ont elles aussi été très appréciées par le nombreux public présent.
Le maire de Saint-Sulpice, présent pour l’occasion a eu la gentillesse de se prêter au jeu du spectateur et d’accorder un peu de temps aux magiciens faisant leurs premières armes.
Tout le monde était ravi de cette journée placée sous le signe de la bienveillance et de la bonne humeur et chaque élève peut en tirer une fierté légitime, moteur de sa motivation à poursuivre ses efforts, faire grandir sa confiance en lui et affirmer un peu plus sa personnalité artistique.
Ces opportunités de prestation dans un contexte réel sont un formidable outil pour l’association « les passes-passent » d’enseigner au plus près du terrain comment réussir une prestation magique et obtenir la bénédiction du public.

,

La magie des nouvelles technologies…

De nos jours, l’accès aux nouvelles technologies et à leurs applications est rendu plus facile grâce à l’investissement et la générosité de passionnés qui offrent leur temps et leurs compétences dans différents fablab repartis sur tout le territoire. Ces technologies comportent entre autres l’impression 3D, la découpe laser, les Arduino, la manipulation de drones, etc. … Le champ d’application n’étant limité que par l’imagination des membres.

Situé sur le campus universitaire de Castres, l’Innofab propose d’initier à l’utilisation de ces nouveaux outils ainsi qu’aux différents logiciels de conception qu’ils nécessitent. Il intervient au profit de nombreux publics, autant universitaire que scolaire, et ouvre aussi ses portes aux particuliers « bidouilleurs » ou initiés. La philosophie ici mise en œuvre est le « faire soi-même », l’erreur devenant ainsi une partie indissociable de l’apprentissage et la réussite une fierté d’autant plus légitime.

Dans un esprit de partage, l’association « les passes-passent » a encore une fois crée les conditions d’un partenariat généreux où la technologie est un renfort supplémentaire à la création et à la réalisation d’objets magiques directement utilisables par les élèves-magiciens. Par ce biais, ces derniers ont aussi la chance d’être directement sensibilisés à ses nouvelles technologies du futur qui seront amenées à prendre une place prépondérante dans leurs vies, ce qui correspond parfaitement au projet des deux associations autour de l’ouverture aux contenus scientifiques et technologiques.

Tout le savoir-faire des membres du Fab-lab a été mobilisé pour concevoir ces objets insolites et inédits pour eux.Les résultats obtenus augurent de beaux échanges dans l’avenir et de nouveaux projets devraient rapidement voir le jour.

 

 

,

Magie à l’école

Toujours soucieuse d’élargir le champ de ses activités aux profits de tous les publics, l’association les passes-passent a récemment inauguré une nouvelle activité au sein d’un établissement scolaire élémentaire du Tarn, créant ainsi un partenariat fructueux avec les enseignants et les équipes éducatives.
En collaboration étroite avec les enseignants, le but de cette rencontre était de démontrer la capacité de la magie à offrir une alternative pédagogique et didactique ludique et innovante dans l’assimilation des connaissances scolaires et la maîtrise des apprentissages. Par le biais de tours choisis et adaptés à chaque niveau, la magie a ainsi pu prouver son efficacité à conforter les enseignements dispensés par le maître ou la maîtresse.
Elle permet de donner à l’élève l’opportunité de voir sous un angle nouveau ce qu’un savoir formel acquis durant la classe peut offrir d’inattendu et de surprenant. Elle constitue parallèlement une motivation supplémentaire de s’investir dans son propre parcours scolaire.
Dans ce contexte, la magie permet une rencontre inédite entre les apprentissages scolaires classiques et le monde artistique et scénique ou chacun peut exprimer une sensibilité personnelle en plus de sa fierté légitime à montrer l’étendue de ses connaissances.
Ce nouveau concept, baptisé « Pédagomagie » reste encore à inventer, tant le champ des possibilités et des bénéfices est large. De nombreuses pistes sont à ce jour explorées par l’association et les enseignants , pour offrir aux futurs magiciens-élèves des contenus riches et variés qui parcourent l’ensemble des matières enseignées.
Les bénéfices d’une telle démarche, autant individuels que collectifs, profitent à tous et s’inscrivent naturellement au projet d’une classe dans un esprit bienveillant et épanouissant.

Quand les tours de cartes rencontrent les tours à bois…

Dans son désir de créer des passerelles et des partenariats enrichissants et innovants, l’association « les passes-passent » a proposé à « l’Atelier Occitan du Bois 81 » de concevoir et de réaliser des objets insolites et magiques en bois au profit des séances d’ateliers magiques et scientifiques, sous forme d’illusions optiques ou de casse-têtes.

Basée à Gaillac, L’aob81 propose à ses adhérents un très grand nombre d’ateliers autour du travail du bois, notamment la lutherie, le travail au tour, la marqueterie, etc… Cette association offre aussi du temps au profit des publics parfois oubliés (Handicap, jeunes en situation difficile, etc…) et démontre ainsi chaque jour ce que la pratique d’une activité artisanale et artistique peut apporter à un individu en termes de fierté, de motivation, de confiance en soi et en l’avenir. Très populaire dans le Tarn, elle est souvent présente lors des manifestations locales ou chacun peut apprécier le savoir-faire et la passion de ses membres.

Le projet d’objets soumis par l’association « les passes-passent » a séduit l’aob81 par son originalité et aussi pour les défis techniques qu’il contenait et qui a mobilisé le grand éventail de leurs connaissances techniques. Ce projet offrait également l’occasion de partager de beaux moments de convivialité et d’échanges autour des passions de chacun. Il incarne le prétexte idéal à la création d’un nouveau partenariat en devenir avec ces ébénistes amateurs, généreux et dévoués.

Les objets ainsi réalisés ont immédiatement suscité la curiosité et la réflexion du public en plus de démontrer la virtuosité des artisans qui les ont réalisés.

De nouveaux projets, nés de cette collaboration insolite devraient voir le jour bientôt, et permettre à nouveau des échanges riches, insolites et inattendus.

Merci l’aob81 pour votre investissement et à bientôt pour de nouvelles aventures…

La MJC, une offre pédagogique épanouissante 

 

J’ai la chance de pouvoir animer des ateliers autour de la magie et des sciences amusantes à la MJC de Saint-Sulpice depuis plus de 3 ans.

Dans mon parcours artistique et professionnel de musicien, j’ai toujours eu la vocation et le gout de la transmission et l’envie d’offrir à d’autres l’opportunité de trouver dans une activité le plaisir que j’y trouvais et y trouve encore.

Ma chance a été d’avoir une MJC à moins de 100m de chez moi.je décidais alors de proposer mes services et mes connaissances magiques et d’en faire bénéficier des enfants et des adultes.

Je me suis vite aperçu de la pertinence de mon choix. En ayant la chance de rencontrer du personnel et des bénévoles disponibles et investis, les valeurs véhiculées par cette institution m’ont permis d’offrir à mes élèves des conditions d’apprentissage idéales, conjuguant exigence pédagogique et bienveillance. Toujours à l’affût de nouveaux projets ou de nouvelles idées, la Mjc a toujours accueilli mes propositions avec enthousiasme en gardant en tête que l’intérêt des adhérents et leur épanouissement était l’essentiel de leur démarche. Elle est la preuve vivante qu’un modèle alternatif d’éducation populaire, basé sur l’altruisme et l’investissement de chacun, fonctionne, et permet de révéler le potentiel artistique et humain de chaque individu et participe, à terme, à son épanouissement et son illumination.

Aujourd’hui, je crois pouvoir affirmer que les enfants de l’atelier-magie sont contents de venir apprendre des tours de magie et découvrir la science par des biais insolites et divertissants.

Je nourris l’espoir que cette découverte leur apporte ce petit plus de plaisir, de fierté et de confiance en soi qui nourrira leur vie d’enfant et d’adulte.

Merci la Mjc, et à bientôt pour de nouvelles aventures magiques !!

Restituer, Se Confronter, Progresser…

Les séances d’atelier-magie de l’association « les passes-passent » sont toujours ponctués par une restitution immédiate des techniques et tours appris pendant la séance, soit devant les autres élèves présents soit devant un public de circonstance, comme par exemple les parents ou les enfants d’un autre groupe.

Bien que considérée comme extrêmement déstabilisante pour certains, cette habitude présente des avantages réels tant sur le plan personnel que collectif.

Accepter la confrontation

Chacun a déjà connu le stress engendré par une prise de parole en public. A part quelques rares exceptions, la vie de tous les jours ne nous donne que très rarement ces occasions et le stress qu’elles engendrent n’en est que plus légitime.

Malheureusement, les opportunités de s’affirmer devant un auditoire sont souvent déterminantes dans la vie d’un individu. Un entretien d’embauche où l’on voudra juger des qualités d’élocution d’un futur collaborateur, un oral d’examen ou l’on sera attentif à la qualité du raisonnement ou la maîtrise technique d’un candidat, ou lorsque des circonstances particulières ont fait de vous le porte-parole d’un groupe ou d’une idée qui devront être portés par votre charisme supposé…

Toutes ces qualités évoquées précédemment vont avoir tendance à s’effacer voire à disparaître sous l’effet du « trac » et donner une image peu flatteuse de la personne que vous êtes, malgré tous vos efforts.

Les symptômes les plus courants sont généralement une transpiration excessive, des bafouillages, des gestes mal coordonnés, des toussotements incontrôlés, une respiration anormalement rapide, etc…

Dans les cas extrêmes, cela peut conduire à des maux de têtes puissants, des désordres intestinaux et, dans le pire des cas, des crises de panique et des malaises…

Prendre l’habitude d’une restitution systématique des tours et techniques appris devant un public en fin d’atelier magie permet de faire tomber les premières barrières.

En premier lieu, la peur de l’inconnu va s’effacer et un début de confiance en soi va émerger de ces épreuves. Au fur à mesure des séances, la difficulté croissante des tours à présenter permettra de conserver cette petite dose de trac toujours présente et quasi « nécessaire » à une concentration efficace et donc à la qualité de la prestation.

Les ateliers magie n’ont, de ce fait, pas la prétention de faire disparaître le trac, mais d’apprendre aux apprentis-magiciens à mieux le gérer et leur permettre ainsi de révéler à terme la pleine mesure de leur talent.

Ainsi, après avoir dépassé la peur de la confrontation à un public, l’élève pourra se sentir valorisé d’avoir su, au prix de ses efforts, conquérir son public d’un soir et appréhender avec plus de sérénité ses futures prestations.

En plus de l’aider à mieux gérer ses appréhensions, cette démarche le conduira à plus de motivation, de fierté et d’envie de progresser.

De l’importance de conquérir un public

Élément indispensable dans le parcours créatif et artistique d’un artiste, le public reste le meilleur indicateur de la pertinence et de la qualité d’une prestation.

La magie est un art difficile et exigeant, tant sur le plan technique (les célèbres manipulations qui demandent tant de temps à être maîtrisées) que scénique (la création d’un personnage, la connivence installée entre le « performer » et son auditoire, l’habillage des tours, etc.).

Ce dernier aspect ne doit pas être négligé. Chacun pourra se convaincre que pour la majorité des français, les deux magiciens dont ils se souviennent fréquemment sont Garcimore et Éric Antoine, parce qu’ils ont su, au-delà de la créativité et la virtuosité reconnues de leurs tours, affirmer une personnalité artistique unique, en lien avec leur physique et leur personnalité.

Cet esprit de séduction et de conquête est en général le fruit d’une expérience de confrontations au public régulières qui ont mené l’artiste aux bons choix de mise en scène.

Aux vues de ce constat, les restitutions qui concluent les ateliers magie des « Passes-passent » agissent comme des laboratoires d’échange avec le public pour les apprentis-magiciens qui peuvent ainsi faire un test « grandeur-nature » de l’efficacité de leurs effets et de leurs « punchs lines », ces fameuse phrases clés, qui sont l’architecture d’un tour.

Dans le cadre des ateliers magie, le public est ordinairement bienveillant et soutient les progrès des apprentis étudiants en magie.

L’apprentissage de cette facette méconnue du métier d’artiste sur scène est alors abordé en douceur, et chaque élève peut ajuster ses choix et accroître son expérience dans un contexte libéré et apaisant et en tirer instantanément les bénéfices.

Le regard de ses pairs

La démarche qui consiste à vouloir progresser et s’améliorer dans un domaine en autodidacte est très louable, mais souffre parfois de certains écueils difficiles à éviter.

Par nature, l’autodidacte est seul avec ses livres et ses supports vidéo et les mauvaises habitudes de travail sont souvent vite prises dans ce contexte.

Ils en résultent des erreurs récurrentes qui, en plus d’être très difficile à corriger, ne sont souvent même pas perçues par l’individu tant elles sont insidieuses.

La plupart des magiciens ont suivi un parcours de ce type, jalonné de livres, de vidéos, ou de conférences ou stages ponctuels et à quelques occasions, des échanges entre magiciens mais cela reste très limité.

A ce titre, un atelier-magie est un réel espace d’échanges et de bénéfices mutuels à condition d’y prêter attention. Dans ce cadre, chacun est l’égal de l’autre et rencontre des difficultés différentes mais équivalentes.

Offrir sa restitution aux regards de ses camarades magiciens est une bonne occasion d’apprendre et d’accepter qu’une critique argumentée, que l’on veut bien sûr bienveillante, peut être très bénéfique, au-delà de la vexation qu’elle pourrait procurer.

Pour les camarades présents, cet exercice est l’occasion d’apprendre à formuler ces critiques dans un esprit solidaire et diplomate, prémices de relations sociales et professionnelles apaisées.

Cet apprentissage est aussi l’occasion de percevoir des erreurs chez les autres pour éviter de les refaire soi-même. A terme, il permet d’affirmer sa personnalité, de renforcer son sens critique, son esprit d’analyse et de synthèse, et aide à trouver sa place dans un groupe.