La MJC, une offre pédagogique épanouissante 

 

J’ai la chance de pouvoir animer des ateliers autour de la magie et des sciences amusantes à la MJC de Saint-Sulpice depuis plus de 3 ans.

Dans mon parcours artistique et professionnel de musicien, j’ai toujours eu la vocation et le gout de la transmission et l’envie d’offrir à d’autres l’opportunité de trouver dans une activité le plaisir que j’y trouvais et y trouve encore.

Ma chance a été d’avoir une MJC à moins de 100m de chez moi.je décidais alors de proposer mes services et mes connaissances magiques et d’en faire bénéficier des enfants et des adultes.

Je me suis vite aperçu de la pertinence de mon choix. En ayant la chance de rencontrer du personnel et des bénévoles disponibles et investis, les valeurs véhiculées par cette institution m’ont permis d’offrir à mes élèves des conditions d’apprentissage idéales, conjuguant exigence pédagogique et bienveillance. Toujours à l’affût de nouveaux projets ou de nouvelles idées, la Mjc a toujours accueilli mes propositions avec enthousiasme en gardant en tête que l’intérêt des adhérents et leur épanouissement était l’essentiel de leur démarche. Elle est la preuve vivante qu’un modèle alternatif d’éducation populaire, basé sur l’altruisme et l’investissement de chacun, fonctionne, et permet de révéler le potentiel artistique et humain de chaque individu et participe, à terme, à son épanouissement et son illumination.

Aujourd’hui, je crois pouvoir affirmer que les enfants de l’atelier-magie sont contents de venir apprendre des tours de magie et découvrir la science par des biais insolites et divertissants.

Je nourris l’espoir que cette découverte leur apporte ce petit plus de plaisir, de fierté et de confiance en soi qui nourrira leur vie d’enfant et d’adulte.

Merci la Mjc, et à bientôt pour de nouvelles aventures magiques !!

Présence éternelle

 

Il y a quelques jours, j’ai pris un peu de mon temps pour faire une animation très simple au profit d’un hôpital à proximité de mon domicile et offrir un peu de mon temps aux enfants hospitalisés et à leurs familles….

J’y suis parti le cœur léger, sûr de ma capacité à provoquer au moins un sourire ou une émotion et espérant laisser un souvenir agréable à tous, autant pour les patients que le personnel soignant.

Je me revois encore passer la porte sécurisée du service de pédiatrie, admirer les décorations colorées sur les murs, le sapin de noël, les guirlandes…
A cet instant encore, je voyais toutes ces choses comme les présages heureux des moments qui allaient suivre…

Mais en pénétrant dans la salle de réunion du service, j’ai vu l’ensemble des soignants plongé dans un silence fracassant, les visages anéantis…

Un ange avait rejoint le ciel le matin même…

Ma prestation allait commencer pourtant…
et elle m’apparaissait aussi futile qu’indispensable…

Aurai-je la force de passer outre ? En serai-je capable ?

Cette réalité que l’on imagine parfois en serrant ses propres enfants dans ses bras m’apparaissait là, brute et froide, implacable…

Ma peine s’est un peu adoucie en se muant en admiration pour les soignants du service que j’ai vu sourire, jouer, participer avec les enfants au spectacle que j’ ai tenté de mener tant bien que mal…

Et lorsque que j’ai par moment croisé le regard d’un médecin, d’une aide soignante j’ai lu leur volonté de se battre et d’être au service des autres malgré tout… au delà de tout…

Et je me suis senti honoré et fier de partager pour un jour le secret qui les lie…

Il n’est de pire aveugle…

 

Cet après-midi, j’ ai eu une fois de plus la chance de partager un moment de magie extrêmement simple avec des enfants et leurs parents en petit comité.

Je ne suis pas le nouveau Copperfield, mais je suis toujours capable de provoquer une émotion ou un sourire…Du moins jusqu’à cette après-midi, je le croyais…

Je demande toujours aux enfants de s’asseoir par terre dans ces cas-là et fait de même. Je remarque tout de suite une petite fille de 8 ou 9 ans dont le comportement m’interpelle, impossible de savoir si elle timide ou juste un peu chipie.

Au début, je m’amuse de son détachement en lui lançant quelques blagues devant les autres enfants… Tout le monde rigole… Sauf elle…. Son regard n ‘est même pas sur moi ni sur les autres enfants, il est bien plus intéressé par l’ architecture de la pièce ou le mouvement des branches d’arbres…

à l’extérieur…

Malgré tout, je continue ma petite prestation et m’aperçoit assez vite que le manque d’attention de cette petite fille n’est pas juste dû à un caprice ou un peu de distraction…

A ce moment là, impossible pour moi de la laisser au bord de la route.. Après tout, moi aussi, j ‘ai un enfant qui a une perception du monde un peu différente, et me voilà, tel un super-héros, parti à utiliser mes stratagèmes d ‘expert psychologue à domicile pour la conquérir…

Mais rien ne marche, ni mes blagues, ni mes mimiques…

Depuis le début, elle n’a pas prononcé un mot…

A la fin du spectacle, j’ai l’habitude de sculpter des ballons pour les enfants et je propose toujours à ceux qui sont intéressés de repartir avec un ballon non sculpté pour qu’ils puissent tenter l’expérience chez eux…

Alors,à ma grande surprise, cette fille vient devant moi, et me demande un ballon « bleu »..

Mais seul le mot  » Bleu » sort de sa bouche… il n’est pas très assuré et je ressens tout de suite qu’ elle s’ exprime en sons  » oralisés »

Les sons que l’on enseigne aux enfants sourds….

A cet instant, je fais le flash-back de ce petit spectacle et, devant elle, je comprends…

Et elle comprend que je comprends…

et m’adresse le plus beau sourire auquel j’ ai eu droit depuis longtemps…

Balayées les certitudes à la con, la prétendue expérience du handicap…

Aujourd’hui, ma magie s’est encore révélée à moi sous un nouveau jour…
et je sais qu’il va me falloir gravir encore des marches pour la rendre totalement universelle…

Et offrir de beaux moments à tous les enfants…

Alors, j’espère que vous vous poserez la question comme moi :

Quand vous croisez un enfant handicapé, quel moment de sa journée vous voudrez être ??