Il n’est de pire aveugle…

 

Cet après-midi, j’ ai eu une fois de plus la chance de partager un moment de magie extrêmement simple avec des enfants et leurs parents en petit comité.

Je ne suis pas le nouveau Copperfield, mais je suis toujours capable de provoquer une émotion ou un sourire…Du moins jusqu’à cette après-midi, je le croyais…

Je demande toujours aux enfants de s’asseoir par terre dans ces cas-là et fait de même. Je remarque tout de suite une petite fille de 8 ou 9 ans dont le comportement m’interpelle, impossible de savoir si elle timide ou juste un peu chipie.

Au début, je m’amuse de son détachement en lui lançant quelques blagues devant les autres enfants… Tout le monde rigole… Sauf elle…. Son regard n ‘est même pas sur moi ni sur les autres enfants, il est bien plus intéressé par l’ architecture de la pièce ou le mouvement des branches d’arbres…

à l’extérieur…

Malgré tout, je continue ma petite prestation et m’aperçoit assez vite que le manque d’attention de cette petite fille n’est pas juste dû à un caprice ou un peu de distraction…

A ce moment là, impossible pour moi de la laisser au bord de la route.. Après tout, moi aussi, j ‘ai un enfant qui a une perception du monde un peu différente, et me voilà, tel un super-héros, parti à utiliser mes stratagèmes d ‘expert psychologue à domicile pour la conquérir…

Mais rien ne marche, ni mes blagues, ni mes mimiques…

Depuis le début, elle n’a pas prononcé un mot…

A la fin du spectacle, j’ai l’habitude de sculpter des ballons pour les enfants et je propose toujours à ceux qui sont intéressés de repartir avec un ballon non sculpté pour qu’ils puissent tenter l’expérience chez eux…

Alors,à ma grande surprise, cette fille vient devant moi, et me demande un ballon « bleu »..

Mais seul le mot  » Bleu » sort de sa bouche… il n’est pas très assuré et je ressens tout de suite qu’ elle s’ exprime en sons  » oralisés »

Les sons que l’on enseigne aux enfants sourds….

A cet instant, je fais le flash-back de ce petit spectacle et, devant elle, je comprends…

Et elle comprend que je comprends…

et m’adresse le plus beau sourire auquel j’ ai eu droit depuis longtemps…

Balayées les certitudes à la con, la prétendue expérience du handicap…

Aujourd’hui, ma magie s’est encore révélée à moi sous un nouveau jour…
et je sais qu’il va me falloir gravir encore des marches pour la rendre totalement universelle…

Et offrir de beaux moments à tous les enfants…

Alors, j’espère que vous vous poserez la question comme moi :

Quand vous croisez un enfant handicapé, quel moment de sa journée vous voudrez être ??

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *